Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros
Chloé Delaume
Chronique auteur
Ça se discuterait


Chloé Delaume



Tous nos
chroniqueurs

Bonsoir à tous, vous êtes sur France Télévision et vous venez de voir votre fiction du mercredi, Les Martin, vaillants artisans. Notre émission de ce soir fera écho à un des drames qui frappe le foyer des Martin dans cette série de plus en plus populaire, à savoir le déterminisme génétique. En effet, depuis que la lucidité s'est imposée en France, des milliers de personnes dont la famille comporte un membre défaillant s'interrogent.
Pédophilie, dépression, tendances suicidaires, mais aussi, comme nous le verrons, violence, kleptomanie, homosexualité, incivisme, nymphomanie : de plus en plus d'hommes et de femmes pourtant visiblement sains se sentent actuellement en sursis. Comment vivre lorsque l'on se sait héritier d'un vice de forme, quand en son propre sang boue le gène du crime, de la déviance ou de la délinquance ? Comment gère-t-on au quotidien ce potentiel nuisible ; jusqu'à quel point le basculement est-il redouté ? Etre porteur d'un gène pas pratique, c'est le thème d'aujourd'hui. Pour nous accompagner tout au long de cette soirée riche en profils variés, notre grand témoin sera Chloé Delaume, écrivain de niveau 2 non agréé, qui vient de publier J'ai déménagé en Belgique. Bonsoir Chloé, et merci d'être là.

Je vais me tourner vers Ghislaine. Ghislaine, vous avez 41 ans, vous êtes mariée, vous avez deux enfants, et, grâce à la mise en place du dépistage généalogique, les services sociaux ont découvert que votre arrière-grand père était pédophile, ce qui leur a permis de placer Jason, 10 ans, et Raoul, 7 ans, à la DASS, section spéciale, afin de les préserver de vos pulsions et de tenter de redresser à temps leur code génétique. Vous vous dites " sécurisée " par cette mesure, bien que vous en parliez comme d'un véritable " déchirement ", ce sont les termes que vous avez utilisés pendant la préparation de l'émission. Oui, effectivement, Jean-Luc, je me sens plus sereine même si (...).
Antoine, vous avez 20 ans, vous êtes étudiant et votre bourse d'étude vous a été refusée parce que votre dossier pose un gros problème, expliquez-nous ça. Et bien Jean-Luc, il se trouve que mon père a retrouvé sa mère pendue dans le salon quand il avait 8 ans. Il a toujours été instable, après ça. Peu de temps après ma naissance, il a mis fin à ses jours. L'administration considère que je suis un sujet à risque, ils ne veulent pas investir, ils disent qu'à tous les coups je vais me suicider juste après le CAPES, et je sens que ça monte, l'envie, c'est ça le pire, vous voyez (...).
Nora, vous avez 34 ans, vos parents sont divorcés, mais depuis que votre père à fait son coming out, votre vie est un enfer. Oh oui Jean-Luc depuis que je sais que je vais être lesbienne, j'ai très peur. Je n'ose plus voir mes amies, ni rester seule avec une femme, c'est beaucoup trop dangereux on ne sait (...).
Jean-Marc, vous avez 37 ans, votre père est antilibéral, et votre mère islamo-gauchiste. Cela fait que vous cumulez deux tares génétiques répertoriées par le Ministère de la Santé. Vous n'avez donc pas le droit de vote mais vous ne trouvez pas ça normal. Non Jean-Luc je ne trouve pas ça normal, je suis peut-être gauchiste, mais c'est bien malgré moi. La législation est injuste parce que (...).
Karine, vous étiez dans la fonction publique, mais vous avez un assassin dans votre famille alors vous avez dû vous reconvertir dans le privé (...). Richard, vous êtes le descendant d'une célèbre entraîneuse, que pensez-vous du débat actuel sur le gène de la prostitution ? On parle d'une mutation vers le proxénétisme, qu'en est-il de votre cas ? (...). Gaëlle, vous êtes présidente de la FCPE et vous êtes contre le dépistage en maternelle, racontez-nous pourquoi (...). Marie-Alice, votre mari vient d'être incarcéré pour fraude fiscale, vous vous êtes immédiatement faite avortée, on applaudit Marie-Alice (...). Je remarque que Chloé Delaume s'est ouvert les veines en direct avec le talon aiguille de Ghislaine. Il faut dire qu'elle a de qui tenir, fille d'assassin et de suicidé, elle ne pouvait pas bien tourner.
Ce qu'il faut dire maintenant c'est : le drap qui colle glue à la peau, la sueur d'un avant-premier tour. Ou. Le canapé replet d'un corps paranoïaque qui dégorge son saindoux devant l'écran sans veille. Pourtant. Ça ne s'est pas passé dans la télévision, l'antichambre du fascisme et du créationnisme. Ça ne s'est pas passé dans la télévision, mais elle saurait très bien s'adapter au cas où. Pourtant on ne peut pas dire qu'elle l'ait beaucoup relayé, la rencontre Sarkozy-Onfray de Philosophie magazine, la télévision. J'inclinerai, pour ma part à penser qu'on naît pédophile et c'est d'ailleurs un problème que nous ne sachions soigner cette pathologie. Il y a 1 200 ou 1 300 jeunes qui se suicident en France chaque année, ce n'est pas parce que leurs parents s'en sont mal occupés ! Mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable. Prenez les fumeurs : certains développent un cancer, d'autres non. Les premiers ont une faiblesse physiologique héréditaire. Les circonstances ne font pas tout, la part de l'inné est immense. Je l'ai lu, mais pas vu à la télévision. Alors je triche un peu, mais c'est pour la bonne cause.

Chloé Delaume

   

Revue n° 083
().

Chloé Delaume   agrandir
Commander.


Livres sur le site
( signale un article critique) :

- Le Cri du sablier
- Mes week-ends sont pires que les vôtres
- Les Mouflettes d'Atropos
- La Vanité des somnambules    
- Corpus Simsi    
- Le Cri du sablier
- Les Mouflettes d'Atropos
- Monologue pour épluchures d'Atrides
- Certainement pas    
- Les Juins ont tous la même peau, rapport sur Boris Vian
- J'habite dans la télévision
- La Dernière fille avant la guerre
- La Nuit je suis Buffy Summers
- Transhumances
- Dans ma maison sous terre    
- Eden matin midi et soir    
- Narcisse et ses aiguilles
- La Règle du Je
- Au commencement était l’adverbe
- Le Deuil des deux syllabes
- Une femme avec personne dedans

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos